Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
S'enregistrer Se connecter pour profiter des fonctionnalités du site

Test du watercooling AIO ARCTIC Liquid FREEZER II 240 A-RGB


Test du watercooling AIO ARCTIC Liquid FREEZER II 240 A-RGB

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Aujourd'hui, à Pc-Boost, nous testons un nouveau ventirad CPU de chez ARCTIC : Le Liquid FREEZER II 240 A-RGB.
Ce ventirad CPU est conçu pour vous garantir un refroidissement optimal de votre processeur tout en gardant un silence maximum. Le prix est de : 87.90 euros.
Va-t-il être aussi performant qu’on est en droit de le penser ?

Nom : Liquid FREEZER II 240 A-RGB

Fabricant : ARCTIC

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voici la fiche technique :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb


On se lance donc à la découverte de ce ventirad CPU.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous avons donc une boite qui est assez classique, pour ne pas dire sobre. Aucune fioriture, mais nous avons là l’essentiel. Nous pouvons retenir la garantie qui est de 6 ans, et le fait qu’il soit également compatible avec la plupart des cartes mères SYNC.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous pouvons remarquer que maintenant pour tout ce qui concerne la notice, il faudra la télécharger par le système de QR code. C’est effectivement pratique, mais cela oblige à avoir un smartphone. Comme la marque pense à tout, il est aussi possible de voir l’installation du ventirad sur YouTube, avec la vidéo d’un tutoriel. Ce qui est pas mal du tout pour être souligné ici.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous avons là toutes les spécificités techniques principales de notre ventirad, ainsi que les dimensions de ce dernier, pratique pour savoir s’il rentre dans le boitier.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Là nous avons tout simplement un renvoi pour scanner le QR code présenté ici.

Allons maintenant déballer notre boite pour voir comment est composé l’intérieur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Le moins que l’on puisse dire, c’est que notre ventirad est bien calé dans sa boite.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Au moins il est bien emballé, il ne risque pas d’être abîmé. Comme on peut le voir sur la photo, même le waterblock de notre ventirad est protégé, ce qui est une bonne chose.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Mais que contient donc notre boite ?

Regardons maintenant plus en détail ce qu’elle contient :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Comme vous pouvez déjà le remarquer, il n’y a pas de notice, c’est un QR à prendre en photo avec l’application adéquat. Nous avons ici tout ce qu’il faut pour monter notre ventirad AIO, nous pouvons voir le tube de pâte thermique qui est présent dans le sachet, c’est de la MX5 !

Regardons maintenant plus en détails notre watercooling AIO.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous pouvons découvrir sur la photo notre watercooling AIO enfin sorti de toutes ses protections. Déjà nous pouvons dire que ce kit respire la qualité ! Les tuyaux sont gainés, la finition est en noir mat. Rien ne dépasse et tout est bien ajusté.

La petite turbine sur le dessus du waterblock fait bien son petit effet. Elle se démarque de la concurrence déjà esthétiquement parlant.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous pouvons observer ici que le waterblock est en cuivre, c’est déjà une bonne base pour un meilleur refroidissement ainsi que la dissipation de la chaleur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Là nous avons notre radiateur, il fait 38 mn d’épaisseur. On voit aussi les grilles en nid d’abeille.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous pouvons nous rendre compte ici de l’épaisseur du radiateur, ce dernier n’ira en effet pas dans tous les boitiers malheureusement. Il faudra en tenir compte lors de l’achat de ce dernier.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Là nous avons-nous deux ventilateurs en 120 mm qui sont RGB. Ils ont une plage qui vont de 200 à 1 800 RPM, Ils disposent d’une pression statique de 1.85 mm H2O ainsi qu’un airflow de 48.4 CFM. Une particularité pour ces ventilateurs, est que leurs câbles suivent un logement inséré dans les tuyaux, et les fiches ressortent alors du côté du waterblock.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Ici nous avons notre waterblock, ce dernier est en cuivre pour une meilleur conduction thermique.

Nous allons maintenant pouvoir passer au montage de ce dernier.

Il faudra bien sûr télécharger notre notice pour pouvoir le faire.

Regardons donc de plus près ce que nous allons utiliser pour pouvoir monter notre watercooling AIO :



Montage AMD

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Alors voyons ce que nous avons là (De gauche à droite) :
1. Les petites barres de rétention qui seront à fixer sur le waterblock de notre watercooling AIO,
2. Au milieu des barres, ce sont les vis qui seront à fixer sur les dites barres,
3. Notre tube de pâte thermique,
4. (En haut), les 4 vis qui serviront à tenir le waterblock sur la carte mère,
5. Les 8 vis qui maintiendront le radiateur en haut du boitier,
6. Les 8 rondelles qui nous serviront pour le maintien du radiateur.

Nous allons maintenant pouvoir placer tout cela.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà ici notre processeur, nous allons devoir enlever les deux barres noires de maintient de chaque côté.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà maintenant notre carte mère est prête à recevoir le waterblock de notre watercooling AIO.

Nous allons maintenant passer au montage de notre radiateur sur le top de notre boitier.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà toutes les vis/rondelles qui vont être utilisées pour le maintien du radiateur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà notre radiateur bien monté et surtout solidement fixé.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà le radiateur installé, il n’y a plus qu’à s’occuper du waterblock.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà, il va falloir monter les deux barres (Une de chaque côté du waterblock).

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà, les deux barres de maintien sont montées, il n’y a plus qu’à enlever l’étiquette de protection du waterblock.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Comme nous pouvons le constater, il est en cuivre, cela nous permettra d’avoir une meilleure dissipation de la chaleur.

Nous allons pouvoir maintenant nous occuper de la pâte thermique avant d’installer complètement le waterblock.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà notre tube de pâte thermique que nous allons appliquer sur le processeur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà notre processeur qui a été recouvert de pâte thermique, bien sûr vous pouvez appliquer la méthode du grain de riz pour mettre la pâte. Moi je l’ai tout simplement étalé consciencieusement à la main avec une ancienne carte plastique.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Ici nous avons les 4 vis qu’il faudra mettre sur les entretoises pour maintenir le waterblock sur notre processeur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà ce que nous obtenons comme résultat une fois que tout est monté.


Regardons maintenant comme cela se passe une fois que tout sera allumé !

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Comme on peut le voir, l’éclairage est sympa ! Cela donnera un ensemble harmonieux dans un boitier où le RGB est à l’honneur.

Remarque : Par contre, ma carte mère n’ayant pas du tout de partie RGB, elle ne peut donc pas le gérer. J’ai donc pour un prix de 15.90 euros, pris un module, qui permet de gérer les ventilateur PWM en RGB et de pouvoir les mettre en accord avec ceux d’un boitier par exemple.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Il dispose en plus d’une télécommande, cela sera fort pratique, nous reviendrons sur ce petit boitier lors d’un prochain test qui lui sera entièrement dédié.

Maintenant nous allons aborder notre configuration de test en détail pour notre watercooling AIO ARCTIC :
- Boitier : LIAN LI LANCOOL 2,
- Alimentation : SEASONIC 1050w 80 Plus Platinum,
- Processeur : AMD RYZEN 9 3900X,
- Carte mère : GIGABYTE X570 UD,
- Barrette Mémoire : CRUCIAL BALLISTIC TRACER RGB 3 000Mhz,
- Refroidissement : Watercooling AIO ARCTIC Freezer II A-RGB 240 mm,
- Carte graphique : SAPPHIRE HD7990,
- Système : SSD NVMe Kingston KC2500 (1 To),
- Stockage : DD de 1 To.



Mesures du bruit

Nous allons donc commencer ce test en mesurant les décibels de notre watercooling, pour ce faire nous prenons un sonomètre :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Ces mesures vont être prises boitier ouvert, nous serons à 30 cm, tout d’abord sur le bureau, puis ensuite en plein test OCCT. Cela nous donnera une idée si les mesures relevées sont dans la norme ou non.

Décibels sur le bureau (Boitier Ouvert) :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- Sur le bureau (Boitier Ouvert) : Nous sommes ici à 30 Db, cela est vraiment bas comparé à certains ventirads qui sont à 40 Db avec juste un ventilateur de 92 mn. Là nous sommes quand même sur une base de deux ventilateurs de 120 mn.

Décibels en test OCCT (Boitier Ouvert) :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- En test OCCT (Boitier Ouvert) : Nous sommes ici à 39 Db, soit 9 Db de plus que lorsque nous étions sur le bureau, effectivement cela peut sembler élevé, mais il ne faut pas oublier que nous sommes en été et que j’ai une température de 26° C dans la pièce au moment des tests. De plus le boitier étant ouvert, le flux d’air n’est pas vraiment respecté.

Sur le bureau Boitier fermé :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- Sur le bureau (Boitier fermé) : Nous avons perdu 1 Db par rapport au test de tout à l’heure lorsque notre boitier était ouvert, soit 29 Db ici. Cela veut dire que le flux d’air généré est mieux amorti par le boitier.

En test OCCT (Boitier fermé) :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- En test OCCT (Boitier fermé) : Là nous sommes à 41 Db ; soit seulement 2 Db de plus que lorsque le test était réalisé boitier ouvert. Sachant la température que nous avons en ce moment, cela et tout à fait dans la normalité.

Nous allons maintenant pouvoir faire une moyenne pondérée boitier ouvert/fermé et voir ce que cela nous donne.

Moyenne pondérée boitier Ouvert/Fermé en test OCCT/Sur le bureau :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- Moyenne Pondérée (Boitier Ouvert/Fermé) sur le bureau : Nous sommes à une moyenne pondérée de 29.5 Db, au vu de la température ambiante de la pièce, je trouve que cela n’est pas mal du tout est reste tout à fait dans la moyenne. Nous sommes en période estivale et les températures sont moins basses que pendant la période d’hiver, il faut quand même le souligner.

- Moyenne Pondérée (Boitier Ouvert/Fermé) en test OCCT : Nous avons ici 40 Db, ce qui est également tout à fait dans la moyenne pour ce genre de refroidissement. Si le boitier est posé sur votre bureau, vous ne l’entendrez pas plus que cela.



Nous allons maintenant arriver à la partie du test qui intéresse tout le monde, c’est-à-dire les températures.

Pour cela nous allons utiliser le logiciel OCCT, ainsi qu’un logiciel propre à notre carte mère GIGABYTE, ce dernier nous permettra de pouvoir relever les températures.

Par contre comme avec les cartes mères GIGABYTE, il est impossible de relever les températures avec le logiciel OCCT, nous sommes obligés pour que le test soit rationnel de monter notre configuration avec une carte mère ASUS.



Montage Intel

Voici le détail des photos du montage :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Ici nous avons la plaque de soutien arrière pour le watercooling, les 4 vis « bizarres », se montent sur la plaque, les 4 autres vis en bas de la photo sont celles que l’on met en dernier et qui servent pour le maintien du waterblock sur le processeur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà notre processeur qui est prêt à accueillir la backplate arrière.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voici notre processeur qui est prêt à recevoir la backplate arrière ainsi que toutes les vis de fixations.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Là nous avons mis les 4 vis qui maintiennent notre backplate arrière et prépare ainsi pour mettre le waterblock sur notre processeur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous devons mettre ces deux entretoises sur chaque côté de notre waterblock, ces derniers vont permette de pouvoir ensuite venir visser l’ensemble sur le processeur.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voici donc ici nous deux entretoises qui sont montées de chaque côté du waterblock. Nous allons de fait maintenant pouvoir monter cela sur le processeur. Mais avant mettons donc notre pâte thermique.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà notre pâte thermique ici appliquée avec une spatule, la technique du grain de riz est également intéressante à faire.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Là nous avons les 4 vis que vont servir à maintenir tout l’ensemble de notre waterblock.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Voilà l’ensemble qui est monté complètement.

Pour faire ce test, nous allons utiliser la configuration suivante :
- Processeur : I7 9700K,
- Carte mère : ASUS ROG STRIX Z390 GAMING E-ATX,
- Mémoire : CORSAIR Vengeance 2 x 8 Go en PC 3 200,
- Refroidisseur : ARCTIC COOLING FREEZER II 240 mm RGB,
- Carte graphique : ASUS RTX2070 Super STRIX OC,
- Alimentation : CORSAIR RM750i,
- Système : SSD NVME SAMSUNG 250 Go,
- Sauvegarde : Western Digital 2 To,
- Boitier : CORSAIR 5000D.

Regardons le montage de notre watercooling AIO dans notre boitier pour voir ce que cela donne :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Le rad de notre watercooling ARCTIC étant trop épais, il nous a été impossible de le monter dans le top du boitier (Dans le haut), nous avons donc été obligés de le monter sur la façade de notre boitier.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous avons donc aussi dû inverser le sens des ventilateurs sur le RAD, pour que le flux d’air soit respecté.

Par contre ATTENTION :

- Pour le montage du RAD dans votre boitier, vous devez d’abord vérifier la hauteur de disponible que vous avez, car il sera dans la plupart des cas (Pour des boitiers standards), impossible de le monter en haut.

- Pour le montage en façade, il y a aussi des soucis potentiels, en effet les ventilateurs du RAD ne sont pas modifiables (Les câbles sont sertis au niveau des tuyaux de ce dernier). Il est aussi impossible de les changer de côté sur le RAD. Il est juste possible de les changer de sens comme je l’ai fait sur la photo plus haut.

Tous ces éléments sont donc à prendre en ligne de compte lors de votre achat.

Regardons maintenant ce que l’ensemble monté donne :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Bien sûr nous ne pouvons voir les ventilateurs qui sont devant car ils sont à l’envers sur le radiateur pour que le flux d’air soit bien respecté.



Mesures des températures

Nous allons maintenant pouvoir relever les températures dans un premier temps boitier ouvert pour voir ce que donne notre watercooling AIO ARCTIC. Pour ce faire nous allons utiliser le logiciel OCCT en version 4.5.1. Pendant les tests nous avons une température de 20° C dans la pièce

.

Pourquoi ne pas prendre la dernière version ? Tout simplement parce qu’elle ne permet plus d’avoir les graphiques et de plus elle est limitée du fait que c’est payant pour avoir l’intégralité des fonctions.

Pour faire ce test, nous sommes passés à Windows 11 !

Regardez une petite capture d’écran du bureau :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

Nous reviendrons sur Windows 11 lors d’un prochain test de ce dernier !


Température OCCT sur le bureau (Porte Ouverte) :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Nous pouvons observer ici, que nous sommes entre 24° C ou 26° C suivant les cœurs sur notre bureau. C’est une très bonne température compte tenu de notre processeur qui n’est pas dans les TDP les plus bas.

Regardons maintenant ce que cela donne en plein test OCCT (Porte Ouverte) :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Nous pouvons observer ici, que nous allons de 47° C à 51° C pour le cœur le plus chaud pendant ce test OCCT. Le moins que l’on puisse dire c’est que les températures ne sont pas mal du tout. Il ne faut pas oublier que nous sommes avec le boitier ouvert. Le flux d’air ici n’est pas optimal.

- SSD NVMe / DD de 2 To : Je ne vais pas trop parler des unités de stockage ici car ce n’est pas le but premier, mais seulement pour que vous ayez une idée. Le SSD NVMe est à 31° C et le DD de 2 To est à 34° C. Ce que nous pouvons dire ici, c’est que la chaleur du processeur est bien prise par notre watercooling AIO d’ARCTIC COOLING, la chaleur n’est donc pas du tout un souci ici.

Maintenant, nous allons voir ce que le graphique OCCT nous apporte comme élément supplémentaire d’information sur les températures que nous avons observées jusqu’ici.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Nous pouvons voir ici, que nous avons commencé le test avec une température de 26.5° C, ensuite nous sommes montés 58° C en pic, en plein test OCCT. Puis nous sommes redescendus à 31° C. Nous avons donc un très bon contrôle des températures avec notre watercooling AIO ARCTIC. Le froid est bien maintenant même avec un stress CPU qui est à 100 %.

Regardons maintenant ce que va nous apprendre le graphique sur le cœur le plus chaud :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU Core 4 : Nous observons ici que la température de notre cœur le plus chaud a fait un pic à 63.5° C. Cela n’est pas trop élevé car encore une fois il ne faut pas oublier que le flux d’air n’est pas du tout optimal pour le moment.


Températures avec le boitier fermé

Nous allons maintenant passer à ce qui intéresse le plus grand nombre d’entre vous, à savoir les tests boitier fermé. Nous allons pouvoir observer si le flux d’air généré est mieux ou pas !

Regardons sous OCCT ce que cela donne sur notre bureau :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Ici maintenant que notre boitier est fermé, nous avons une température qui varie de 22° C à 24° C. Nous avons donc perdu 2° C par rapport à tout à l’heure, ce qui n’est pas négligeable. Nous pouvons donc dire que flux d’air optimisé a apporté sa contribution.

Regardons maintenant cela en plein test OCCT :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Nous sommes ici entre 50° C et 53° C. Là encore nous avons 2° C de moins par rapport à notre test effectué boitier ouvert. Nous avons donc bien un flux optimisé qui maintient une bonne température.

Regardons maintenant avec les diagrammes OCCT :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Là nous voyons que nous que nous sommes comme tout à l’heure, soit une température de 26.5° C comme nous étions tout à l’heure porte fermée. En pic nous sommes montés à 60° C, soit 2° C de plus que lorsque notre test était boitier ouvert. Nous sommes ensuite redescendus à 30° C. Alors ? Que dire ? Effectivement nous avons une petite hausse de 2° C, mais nous sommes en boitier clos ! Seulement 2° C de plus, ce n’est vraiment rien du tout. On peut dire que notre watercooling fait bien le travail.

Regardons maintenant le diagramme sur le cœur le plus chaud pour en apprendre un peu plus :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU Core 10 : Nous observons qu’ici nous sommes à une température de 63° C, soit une baisse de 0.5°C, certes cela n’est pas énorme, mais la différence est quand même là. Elle compte toujours si petite soit-elle.
Nous allons voir cela dans un graphique Excel en faisant une moyenne pondérée, cela permettra de nous donner une meilleure vision d’ensemble des températures.

D’abord la moyenne pondérée boitier Ouvert/Fermée sur le bureau :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Nous pouvons donc voir que nous sommes à une moyenne pondérée de 24° C en ce qui concerne notre processeur sur le bureau. C’est vraiment une très bonne moyenne, il est déjà sûr que vous allez ne pas entendre les ventilateurs à cette température ! Notre watercooling fait parfaitement bien son travail.

Maintenant la moyenne pondérée boitier Ouvert/Fermée en test OCCT :

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- CPU : Là nous avons une température de 59° C en moyenne pondérée. Que peut-on en déduire ? Tout simplement que nous avons un watercooling qui fait parfaitement bien son travail et cela dans toutes les situations. Le flux d’air est parfaitement fluide, il refroidit très bien notre processeur.


Nous voici donc à la fin de ce test que pouvons-nous en dire ?



CONCLUSION :

- Que dire de ce watercooling ARCTIC ? Nous allons commencer par les bonnes choses. Tout d’abord, il est de bonne qualité, il ne fait pas plastique. La finition est bonne, le bundle est complet, la notice est simple mais explicite. En plus il est facile de trouver des vidéos tutoriels pour le montage de ce dernier. En ce qui concerne le cœur du sujet, les températures sont vraiment bonnes. Pas plus de 24° C sur le bureau, 60° C en charge à 100 % avec OCCT, que demander de plus ? En plus vous disposez de la pâte thermique MX5 qui est la toute dernière nouveauté de la marque également. Les deux ventilateurs de fournis avec notre watercooling font donc bien leur travail aussi. Quel Reproche ? Le seul vraiment reproche que l’on peut lui faire, c’est que du fait de l’épaisseur du RAD, il faut vraiment s’assurer qu’il passera dans le haut de votre boitier si vous ne pouvez le mettre que dans le top. Le second reproche, c’est que les câbles des deux ventilateurs fournis sont « imbriqués » dans le radiateur pour que rien ne dépasse et que tout soit fluide pour le câble management. Malheureusement cela peut poser des soucis si par exemple (Comme pour notre installation), il faut alors les changer de côté. Ce n’est carrément pas possible, sauf de la façon que nous avons fait. Alors malgré ces deux défauts, vous recommanderais-je ce watercooling ? La réponse est oui sans hésitation pour le rapport qualité/prix (87.90 euros).

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb


Cette fois-ci, et exceptionnellement, nous mettrons deux médailles pour ce produit :

- Une première médaille Or pour le rapport qualité/Prix.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

- Une seconde médaille Argent pour le rapport Technique/Installation.

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb



Pour en savoir plus encore...

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb

test_du_watercooling_aio_arctic_liquid_freezer_ii_240_a_rgb



Informations


  • Auteur : Conrad56
  • Nombre d'affichages de cette page : 13243
  • Publié le : 15/10/2021 à 16h53

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires