Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
S'enregistrer Se connecter pour profiter des fonctionnalités du site

Test du SDD NVMe PCIe KC 2500 1To de KINGSTON


Test du SDD NVMe PCIe KC2500 1To de KINGSTON

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Aujourd'hui, à Pc-Boost, nous testons un SSD NVMe de la marque KINGSTON : Le KC 2500 en version 1 To.
Il dispose d’une garantie de 5 ans. Son prix est de : 131.70 euros (Prix constaté).
Va-t-il faire mieux que la concurrence ?

Nom : KC 2500

Fabricant : KINGSTON

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

On se lance donc à la découverte de ce SSD NVMe



Voici la fiche technique :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Le SSD NVMe PCIe KC2500 de Kingston garantit de solides performances grâce au contrôleur Gen 3.0 x 4 avec technologie NAND TLC 3D sur 96 couches. Avec des vitesses de lecture/écriture pouvant atteindre 3 500/2 900Mo/s1, le KC2500 se caractérise par une endurance remarquable et il améliore le flux de travail pour les PC de bureau, les postes de travail ou les systèmes de calcul haute performance. Le design compact M.2 donne plus de souplesse et permet d’augmenter les capacités de stockage tout en économisant de l’espace.



Présentation du SSD NVMe :
L’emballage de face :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Nous allons directement dans le vif du sujet, pas de fioriture. Nous voyons donc ici directement notre SSD NVMe. L’emballage est classique, mais normal pour ce type de produit. Nous avons quelques informations concernant le produit, comme la capacité, et bien entendu la garantie.


L’emballage vu de l’arrière :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Ici nous avons tout ce qui concerne la garantie légale de notre SSD NVMe.


Déballons notre SSD et regardons le d’un peu plus près :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Voilà notre SSD brut de tout emballage, quelques informations sont présentes directement sur le dessus, comme par exemple sa capacité, vous remarquez également qu’un QR code est également de la partie.


Regardons le l’arrière de notre SSD NVMe :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Nous avons là toutes les puces qui constituent notre SSD NVMe.

Maintenant nous n’avons plus qu’à l’installer et prendre les photos.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Voilà maintenant notre SSD en place, nous n’avons plus qu’à installer Windows 10.


Voici la configuration utilisée pour faire le test de notre SSD NVMe :
  • Boitier : Lian Li Lancool 2,
  • Alimentation : SEASONIC 1 050W,
  • Carte mère : GIGABYTE X570 UD,
  • Processeur : AMD RYZEN 9 3900X,
  • Mémoire : 2 x 16 Go en CRUCIAL BALLISTIX 3 000MHz,
  • Carte graphique : SAPPHIRE R9 290 TRI-X,
  • Disque Dur : SSD NVMe KINGSTON KC2500 de 1 To.


Test du SSD
- Installation de Windows 10 :

C’est sûr que je suis étonné du temps que cela prend pour l’installation de Windows 10, environ 15 mn en tout et pour tout. Là où la plupart des installations que j’ai faites sur des SSD comme des marques KINDIAN, BAITITON où cela prend entre 20 à 25 mn. Bon c’est sûr que ce ne sont pas des marques comme SAMSUNG, mais quand même la différence est là.


- Redémarrage après installation de programme :

Lorsque notre PC redémarre après l’installation d’un logiciel par exemple, il ne lui faut que 10 secondes pour que vous vous retrouviez sur le bureau de Windows 10. Ce n’est vraiment pas long du tout, en moyenne il faut pratiquement le double avec un disque dur classique, voire même largement plus en fonction de sa référence.



- Temps de démarrage du PC/Temps de s’éteindre :

Pour que notre PC soit sur le bureau en l’allumant, il ne faut que… 15 secondes ! Autant dire à peine le temps de tirer la chaise de bureau et de s’assoir. Pour l’éteindre, c’est pire ! 3/4 secondes et c’est fait.



Mini conclusion :

- Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en règle générale tout est fait en un rien de temps avec notre SSD NVMe ! Que ce soit de l’installation de Windows 10, du redémarrage du PC ou même pour l’éteindre, tout à fait pratiquement en un seul claquement de doigts !

Maintenant nous allons rentrer un peu plus dans le vif du sujet (Et ce qui vous intéresse le plus), à savoir notre SSD NVMe chauffe-t-il plus qu’un SSD classique ou qu’un disque dur ?



Température sur le bureau avec le SSD NVMe :

Nous allons comparer ce SSD avec un disque dur WESTERN DIGITAL de même capacité.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston


- Comme nous pouvons le constater ici, la température de notre SSD NVMe est à 31° C, ce qui est comme nous le verrons avec notre disque dur plus élevé que ce dernier. Cela peut s’expliquer par le fait que notre SSD NVMe est directement branché sur la carte mère. Il n’y a aucun refroidisseur, ni aucune ventilation, ni même de ventilateur qui génère un flux d’air par-dessus. Juste en dessous de ce dernier, nous avons également la carte graphique, cette dernière est également un point chaud supplémentaire. Nous verrons si cette situation peut avoir des conséquences sur les performances de notre SSD NVMe.
Température sur le bureau HDD Western DIGITAL (1 To) :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

- Comme nous le voyons ici, notre disque dur est à une température de 25° C, soit 6° C de moins que notre SSD NVMe. Notre disque dur n’a aucune source de chaleur extérieure qui vient en plus de la sienne. De plus il se trouve juste à côté du gros ventilateur qui est sur la façade de notre boitier. Nous verrons bien s’il se départage lors de la session de test.

Nous allons pouvoir maintenant pouvoir aborder les tests de lectures écritures et relever les températures. Bien sûr ici ce ne sont pas les performances que nous allons pouvoir comparer, car ce sont deux unités de stockage complètement différentes.


Commençons par notre SSD NVMe (En test lecture – écriture) :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

- Comme on peut le voir ici, la température est quand même pas mal élevée, nous sommes à 49° C. Bien sûr pendant cette phase de test notre SSD est poussé au maximum de ses capacités. Cela a-t-il impacté sur les performances de ce dernier ? Nous allons pouvoir comparer ces données avec celle du constructeur.


Regardons les d’un peu plus près :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

- Bien sûr les données brutes ici ne nous permettront pas de savoir si elles sont bonnes ou pas. Nous allons pour faire la comparaison, nous baser sur les données de la fiche technique. Nous allons regarder avec la première ligne de notre séquence de test, et les comparer dans un graphique Excel.

Nous allons seulement nous intéresser à la première ligne pour faire nos comparaisons.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston


- SEQ1M (Q8T1) Lecture : Nous sommes ici à 3 435.96 MB/s, la fiche technique nous le donne à 3 500 MB/s, nous avons donc vraiment un petit écart qui n’est vraiment pas important pour être souligné.
- SE1Q1M (Q8T1) Ecriture : Nous sommes ici à 3005.75 MB/s, la fiche technique nous le donne à 2900 MB/s, nous avons donc un peu plus de performances que ce que nous annonce la fiche technique.

Nous pouvons dire que notre SSD NVMe est plutôt performant, même un peu mieux que ce que nous annonce la fiche technique. Donc nous pouvons également déduire que les performances ne sont pas du tout altérées par la température de ce dernier qui peut paraitre un peu haute. Mais si nous regardons de plus près ce que nous dit la fiche technique, le SSD NVMe peut fonctionner de 0 à 70° C, donc nous sommes finalement dans une bonne moyenne.

Et la température de notre HDD ?

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Nous allons donc ici regarder seulement la température de notre HDD, c’est sûr qu’il est à 29° C, soit 20° C de moins que notre SSD NVMe. Nous pouvons donc dire que le gros point noir c’est les températures. Nous avons 20° C d’écart entre nos deux unités de stockages.


Regardons maintenant comment se débrouille notre SSD NVMe pour l’installation des jeux.
- Tout d’abord pour un jeu de 705 Mo (20XX Jeu CapCom) : Il aura fallu moins de 5 mn entre l’installation et le téléchargement du jeu ! Autant dire rien du tout, sachant bien sûr que le temps de téléchargement du jeu dépend de votre connexion internet. Pour le lancement du jeu, il aura fallu pas plus de 7 secondes, et ce au premier lancement. Là aussi force est de constater que notre SSD NVMe est rapide. Au deuxième lancement, il aura fallu que 5 secondes, soit 2 secondes de moins que la première fois. Pour les cessions suivantes le temps sera identique.
- Maintenant pour un jeu de 11 Go (Samouraï Shadown) : Je ne vous parlerai pas de l’installation/téléchargement du jeu car cela varie beaucoup en fonction de votre connexion. Pour ma part, j’ai mis 3H45 pour récupérer/installer ce jeu avec une connexion vraiment d’une autre époque. En ce qui concerne le lancement du jeu, c’est est une autre histoire, il ne faudra que 10 secondes pour que le jeu ne soit jouable au premier lancement. Par contre au deuxième, il n’aura fallu que 9.45 secondes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que dans n’importe qu’elle situation, ce SSD NVMe est vraiment rapide. Pour les cessions suivantes, le temps sera identique.
Regardons maintenant comment va réagir notre SSD NVMe quand il s’agit de lancer des logiciels.
- LIBRE OFFICE (Ver 7.1.3.2) : Pour l’installation de cette suite, il n’aura fallu que 45 secondes ! Pour le premier lancement du logiciel, il a mis, 3 secondes seulement, sachant que c’est la première fois qui est la plus longue. Maintenant (J’ai redémarré le PC), il met 2 secondes pour aller dans LIBREOFFICE.
- OCCT/CRYSTAL DISK : Pour les deux autres logiciels de testés, c’est exactement la même chose, environs 1.5/2 secondes pour le logiciel soit ouvert et opérationnel.

Et avec un refroidisseur ?

Comme nous avons vu jusqu’à maintenant comment se comporte notre SSD NVMe, et que nous avons relevé la température de ce dernier, regardons maintenant en lui mettant un refroidisseur passif de la marque THERMALRIGHT, ce que tout cela va donner.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Voilà le Rad (Passif), que nous allons utiliser sur notre SSD NVMe.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’emballage est à sa plus simple expression. Nous savons qu’il est de couleur grise.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Encore une fois, les informations sont à leurs plus simples expressions. Mais ce qui compte, ce n’est pas l’emballage, mais le contenu !

Regardons maintenant de plus près à quoi ressemble notre Rad :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Nous avons ici notre RAD pour que notre SSD NVMe se sente bien au frais.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Là nous sommes en face des vis qu’il faudra enlever pour pouvoir placer notre SSD NVME.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Comme nous pouvons l’observer, la finition est exempte de tout reproche.

Qu’avons-nous de fourni avec notre RAD ?

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Seulement une simple notice qui n’est pas en français, mais bon pour le prix (16.99 euros), il ne faut pas trop se plaindre non plus.

Une notice de montage en PDF est également disponible, ce qui n’est pas négligeable :

http://www.thermalright.com/backup/2019manual/TR-M2-installation.pdf

Regardons comment monter le RAD :

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Il suffira de retirer les deux languettes bleues que nous voyons à l’écran, ce qui est en dessous est auto-adhésif.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Voici notre SSD en place dans la première partie de son logement.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Voilà le montage terminé, plus qu’à le placer sur la carte mère.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Le voilà en place, cela donne un aspect plus cossu à notre SSD NVMe, mais cela va-t-il changer les températures ?


Les températures du SSD avec le rad

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Nous sommes avec notre RAD de chez THERMALRIGT à une température de 29° C, soit 2° C de moins que lorsque notre SSD était nu. Alors effectivement nous ne pouvons pas dire qu’ici il y a beaucoup d’écart mais comme une température trop élevée peu nuire aux performances, cela est déjà ça de pris !

Mais regardons ce que vont donner les températures, avec notre test de lecture/écriture muni de notre RAD.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

Là nous pouvons voir qu’en plein test de lecture-écriture, nous sommes à une température de 31° C, soit une baisse de 18° C par rapport à notre test sans le RAD. Le moins que l’on puisse dire c’est que le gain apporté ici est assez conséquent !

Regardons de plus près ce que vont donner les résultats du test.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

- Ici nous avons tous les chiffres qui ont augmenté par rapport à notre test sans RAD, cela est dû au fait que le SSD chauffe moins. Mais il ne faut pas oublier que ce dernier est également neuf, c’est donc normal que nous ayons ici de bonne performance qui sont égales à celles données par le constructeur.



CONCLUSION :
- (Sans RAD Thermalright) : Que pouvons-nous dire pour cette conclusion sur le test du SSD NVMe KINGSTON KC2500 (1 To) ? Les performances sont au rendez-vous sur toute la ligne ! Que ce soit en allumant le PC, on bien en redémarrant pour la mise à jour d’un logiciel, tout est rapide et fluide. Les performances sont bien au rendez-vous, seul petit bémol, la température est un peu élevée, mais seulement lors de fortes sollicitations. Mais elle reste quand même dans le cadre de ce que peut supporter le SSD NVMe, il n’y a aucune perte de performances à signaler.
- (Avec RAD Thermalright) : Doit-on vous conseillez de mettre un RAD sur ce type de SSD ? Je dirais la réponse est OUI et NON, OUI si votre boitier est exigu et mal ventilé car votre SSD va inéluctablement monter en température et à la longue vous allez perdre en performance. NON si votre boitier et bien ventilé et que le flux d’air généré ventile bien votre SSD.
- CONCLUSION : Comme vous avez pu le constater, que se soit avec ou sans, si les températures sont correctes, le SSD NVMe KINGSTON de perdra rien en performances. Il est conçu de telle sorte qu’il faut vraiment avoir de fortes températures pour que les performances en soient affectées. Force est de constater que notre SSD NVMe est vraiment à l’aise que ce soit pour les logiciels, les jeux ou encore les installations. Rien ne peut le ralentir et faire baisser les performances. Nous vous le recommandons avec un grand OUI.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston


Pour en savoir plus encore...

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston

De fait, nous attribuons une médaille d'Or pour le rapport prix/prestations de ce SSD.

test_du_sdd_nvme_pcie_kc_2500_1to_de_kingston


Informations


  • Auteur : Conrad56
  • Nombre d'affichages de cette page : 15370
  • Publié le : 29/05/2021 à 14h05

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires