Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
Pseudo : Mot de passe :
S'enregistrer

Be Quiet Dark Rock Pro 2 : le test


Be Quiet Dark Rock Pro 2 : le test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test



Introduction

Et bien nous revoilà parmi vous pour un test qui s’inscrit dans la continuité de notre test sur le Darl Rock Pro C1.

Nous avons orienté l'analyse sur deux grands points, les tests “synthétiques” avec les relevés que vous appréciez tant, et un test orienté immersion, j'entends par là une utilisation au quotidien avec les relevés de températures et les impressions en utilisation de tous les jours.

Mais commençons par une présentation de la bête.

Ce ventirad n’apporte pas de grands bouleversements, mais nous apporte tout un tas de petites améliorations venant corriger totalement ou partiellement ce que nous avions reproché à son prédécesseur.

Nous avons quelque peu innové pour le déballage de l’engin en montant une petite vidéo que je vous invite à visionner.



Présentation

Maintenant passons à la présentation en image du Dark Rock Pro 2.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

L'emballage à bien entendu été modifié et modernisé. On apprend que le TDP est toujours de 220 watts, que l'on dispose toujours de 7 headpipes et que le look général est pour ainsi dire identique. Mais alors vous allez me dire elle est où la différence ? La différence se trouve à plusieurs endroits et ce, afin d'améliorer le ventirad précédent.

On dispose donc maintenant :


  • d'un ventilateur central de 135mm au lieu d'un 120 mm
  • de toutes fixations actuelles du marché notamment le récent LGA 2011. D’ailleurs pour ce dernier le système de fixation est différent des autres sockets.

Le système de fixation, gros point noir du modèle précédent, a été modifié et l'installation en a été facilitée. La pâte thermique a été elle aussi changée. Le ventirad dégage cette juste impression de qualité et nous ne pouvons que saluer l'excellente finition.



Voyons maintenant les accessoires :

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

On retrouve donc la backplate, la fixation LGA 2011 avec une clé et des écrous, les supports Intel (775-1155-1156-1366) puis les supports AMD allant du socket 754 au dernier FM1. Les quatre vis et leur block vis en plastique et le tube de pate thermique qui selon nous permet de faire 2 montages.

Nous avons pris en photos le ventirad de deux façons, avec le flash et sans le flash. Vous aurez donc deux clichés côte à côte, nous avons procédé ainsi afin de voir tous les détails du ventirad. Mais comme des images valent mieux qu'un long discourt, je vous laisse apprécier.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test


Les ventilateurs :

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

On remarquera la vitesse maximum du ventilateur ici 1700 tours par minute, et comme toujours sur les ventilateurs de la marque le petit rebord en caoutchouc, le 120 mm intègre un « Y » permettant de venir connecter le 135 mm, ce qui ne monopolisera qu'un seul connecteur mais, oui il y a un mais, nous allons perdre le monitoring des ventilateurs et donc faire grogner son BIOS. Si vous avez 2 connecteurs libres branchez-les séparément.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Le 135 mm est lui donné pour 1500 tours par minute. Le système de fixation est par contre lui, très bien et très facile à mettre en place. Nous adorons.

Notez la finition de la base, classe ...

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Alors vous en pensez quoi ? Personnellement nous trouvons que ce ventirad dégage une certaine classe !



L'installation

Nous vous disions plus haut que l'installation a été simplifiée et c'est le cas, certes nous n'avons pas la facilité de fixation des Noctua ou autres Thermalright mais ici nous n'avons rien à démonter pour fixer ce ventirad, sauf les radiateurs de nos Corsairs Dominator et heureusement car comme tout ventirad en « dual tower », il faut impérativement des barrettes mémoires « low profil ».

Donc l'installation est simple, on positionne la backplate au dos de la carte mère, on pense à faire attention aux vis du support CPU, on repère les trous correspondant à son socket et on insère les longues vis que l'on va bloquer avec le block vis en plastique. Ainsi nous n'avons plus besoin d'avoir une troisième main comme la première version et on vous assure que cette petite astuce simplifie beaucoup l'installation. La procédure est la même pour tous les sockets, sauf pour le dernier LGA 2011 ou l'on remplace les vis par des boulons et ainsi on se rapproche d'un système de fixation Noctua, nous n'avons pas pu tester car nous n'avons pas de LGA 2011. Merci be quiet d'avoir écouté vos clients cela devient rare.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_testbe_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Ensuite on va visser les pattes correspondant à son socket sur le ventirad.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Bien évidemment, pensez à mettre la pâte thermique !

D’ailleurs autant l'ancienne pâte était une horreur à appliquer nous amenant à nous poser des questions sur son efficacité. Autant la nouvelle pâte est un bonheur à appliquer, elle est souple, légèrement liquide, très très facile à appliquer sur le CPU. Merci encore à be quiet! d'avoir écouté ses clients, correction 100% approuvée.

La touche finale d'une main on tient le ventirad et de l'autre le tournevis et on visse à fond. Petite astuce si votre boîtier dispose d'un regard donnant sur le dos de la carte mère, nous vous conseillons de mettre en place le ventirad une fois la carte mère vissée au boîtier ce sera alors très facile de mettre en place le ventirad car dans ce cas il ne sera pas nécessaire de se préoccuper de la stabilité de la carte mère. Cela concerne tous les sockets sauf le LGA 2011.

Et le résultat final une fois en place :

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Il va magnifiquement avec le reste de l'environnement. Vous allez dire que nous sommes pointilleux, mais en bon Geek que nous sommes, serait-il possible d'avoir le logo be quiet horizontal et non vertical, avec nos beaux boîtiers à vitre cela ferai plus ressortir la marque. Geek un jour Geek toujours...



Les tests

Après ces belles paroles passons aux tests, en premier lieu les tests synthétiques puis les tests en immersion.

Il ne s’agit pas ici de battre des records d’OC mais de faire chauffer le CPU, et pour ce faire, on va utiliser un panel d’outils que voici :


  • OCCT : que tout le monde connait et qui a la réputation d’en mettre plein la tête à votre CPU.
  • wPrime : un poil moins violent qu’OCCT mais tout aussi générateur de watts.
  • cinebench r11.529 : plus représentatif de ce que l’on peut faire de son PC lors d’une utilisation en jeu.
  • superPI : le célèbre logiciel de calcul, qui se relève être un bon représentant de ce qu’un CPU peut dégager en utilisation courante soutenue.
  • Jeux : et bien oui, on est joueur ou on ne l’est pas, c’est un ensemble de différents jeux (world of tank, diablo 3, suprême commander).

La configuration de tests :


  • Intel core i7 860
  • Asus p7p55-e pro
  • Corsair Dominator 4 Go
  • Asus GTX 275
  • SSD OCZ vertex 2 64 Go
  • DD Samsung F3 1 To
  • Windows 7 pro 64bits

Nous allons faire les essais sur les fréquences d’origine à 2.8 GHz, puis overclocké à 3.6 GHz et 3.8 GHz, et enfin à 4 GHz sous 1,35v.

Nous avons repris les valeurs du test du premier Dark Rock Pro, nous avions encore les profils d'overcloking enregistrés dans le bios donc en tous points identiques entre les tests. La seule différence c'est la disposition du bureau et la position de l’unité centrale, et comme vous allez le voir, la température système est quelque peu plus élevée mais cela fait-il peur au Dark Rock Pro 2 ? Nous allons voir cela…

Ensuite nous terminerons notre analyse par ce que nous appelons en immersion, il s'agit en fait d'un test sur 2 à 3 semaines avec une des fréquences, on lance une batterie de tests et on relève les températures ainsi que notre impression générale (sonore, poussière …)

Passons tout de suite aux tests synthétiques, commençons par la fréquence d'origine du i7 860 qui est de 2,8 GHz, tout est en auto dans le bios.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

À la fréquence d'origine, nos trois ventirads se tiennent dans un mouchoir de poche, avec un léger avantage pour le Dark Rock Pro C1 mais il s'agit de tempérer le résultat de par la température système (température interne du boîtier) plus élevée. Donc on peut dire que le Dark Rock Pro 2 s'en sort très bien.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Le Dark Rock Pro 2 reprend les devants de la scène des que la température système n'est pas trop élevée. Cela démontre déjà tout son potentiel. Il distance déjà le Noctua.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Même constat dans cinebench, le Dark Rock Pro 2 est devant son prédécesseur et laisse le Noctua derrière.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Occt est connu pour sa violence et le i7 chauffe déjà pas mal en venant chatouiller les 50°c. On démontre la valeur du Dark Rock Pro 2, malgré un environnement plus chaud (environ 8°c) il reste au niveau du Dark Rock Pro C1 qui lui bénéficiait d'un environnement plus frais. Jolie performance.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Pas de grosse différence, le Dark Rock Pro 2 est devant, le Noctua est largué par les Be Quiet!.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

En synthétisant les résultats à 2,8 GHz on se retrouve à une égalité presque parfaite entre les deux Be Quiet! avec un handicap pour le Dark Rock Pro 2 sur la température système. Mais ce dernier se maintient devant son prédécesseur. Je tiens à signaler que je n'ai pas perçu de différence sonore pendant ces tests.


Passons maintenant à 3,6 GHz :

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Nous remarquons une fois de plus que le Dark Rock Pro 2 est devant les autres ventirads et ce avec un environnement système plus chaud. La différence n'est pas énorme mais bien présente.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Le Dark Rock Pro 2 encore vainqueur sur ce duel, on est en bien face à une évolution du Dark Rock Pro C1.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Nous avons failli annuler ce test pour le refaire car nous avions un environnement système très chaud (+15°C) mais cela n'est pas venu perturber le Dark Rock Pro 2 qui malgré son handicap tout de même significatif se permet d'être devant le Dark Rock Pro C1.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Occt est vraiment LE logiciel de stress, on peut le voir avec la différence de température entre les différents benchs. Ici même constat le Dark Rock Pro 2 est devant et pas seulement de 2 ou 3 °C mais de 6 à 8°C tout bonnement impressionnant !

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Ici le constat tranche moins en faveur du Dark Rock Pro 2, mais il reste tout de même devant le pro C2 et toujours handicapé par l'environnement système plus chaud.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Nous sommes en présence du même schéma qu'à la fréquence d'origine, mais les écarts sont bien plus creusés. Cela nous met en avant le travail fait par Be Quiet! sur ce Dark Rock Pro 2 afin de fournir plus de performances. Question sonore, nous pensons avoir entendu une légère augmentation du la vitesse, nous disons « penser » car la carte graphique elle aussi est soumise à la température plus élevée de l'environnement système et par conséquent augmente la rotation de son ventilateur et couvre une bonne partie du volume sonore. Donc rassurés vous, car même avec 800 Mhz de plus le Dark Rock Pro 2 dissipera les calories en silence.


Au tour des 3,8 GHz, notre i7 va donc prendre 1 GHz de plus et plus de voltage pour sa stabilisation :

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Ici pratiquement égalité entre les deux Dark Rock, mais le Pro 2 a toujours à faire avec un environnement système plus chaud. Donc victoire au pro 2.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

On commence à avoir un chauffage d'appoint avec une moyenne de 70 °C en charge. Le Dark Rock Pro 2 nous impressionne, réussir à être plus frais que le Dark Rock Pro C1 avec un handicap de 11°C dans l'environnement système. C’est une véritable prouesse, chapeau Be Quiet!.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Sur cinébench c'est moins flagrant, mais le Dark Rock Pro 2 est tout de même devant le pro C1, mais ici de peu.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Un bon Occt pour dire qui est le plus fort, et bien c'est le Dark Rock Pro 2 avec un avantage de 5 à 7 °C sur le Dark Rock Pro C1. L'environnement système atteint des sommets, ce test à 3,8 GHz nous a permis de mettre en doute la justesse de la sonde, malgré une température au repos bonne, l'utilisation des mêmes logiciels de surveillance des températures (Hwmonitor). Par contre sous OCCT le Dark Rock Pro C2 était pour la première fois à fond en vitesse et nous avons pu cette fois ci l'entendre distinctement, mais pas gênant, un souffle sonore dans les basses fréquences tout à fait supportable.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Et dans les jeux, même constat !

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Donc sans surprise le Dark Rock Pro C2 est vainqueur de cette étape, mais vous vous en doutiez...

La barre symbolique des 4 Ghz, comme pour le précédent article le i7 860 que nous avons est peu coopératif à cette vitesse.

Nous avons pris les mêmes tests pour avoir un point de comparaison, mais tous les tests synthétiques sont passés cette fois, à l'exception des jeux (plantage, écran bleu, écran figé...) De plus pour ce test nous avons un peu changé la disposition du PC car à la vue des relevés à 3,8 GHz, le but n'était pas de grillé la carte mère ou un autre composant. On peut voir que l'environnement système est bien plus juste, notre sonde n'est peut-être pas endommagé, rendez-vous en fin d'article pour notre analyse à ce sujet.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Comme on peut le voir, le Dark Rock Pro 2 conserve son leadership et reste devant le Dark Rock Pro C1. Passons à notre nouvelle méthode sur PC-Boost que l'on nomme en « Immersion ». Cela consiste à se mettre dans la peau d'un utilisateur lambda et ne plus se mettre à faire que des benchs. Pour ce faire, il faut avoir le matériel suffisamment longtemps, et là nous disons merci à Be Quiet! qui nous a fait confiance pendant deux long mois et deux mois dans le monde des tests informatiques est très long.

Donc nous avons utilisé l'ordinateur normalement, enfin presque puisque nous avons fait plusieurs dizaines de relevés afin de pouvoir sortir une moyenne et ce pour chaque fréquence. Nous ne vous cachons pas qu'à 4 GHz cela a été impossible de sortir quelque chose de cohérent car le PC était très instable, notre i7 n'aime pas cette fréquence.

Comme nous n'avions pas ce type de test lors du test du Dark Rock Pro C1 nous avons donc pris la moyenne des tests synthétiques afin d'avoir un point de comparaison. Découvrez maintenant les relevés.

Chaque immersion a été faite sur 2 à 3 semaines à l'issue des tests synthétiques.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Comme on peut s'y attendre l'environnement système vient un peu perturber les valeurs et ainsi diminuer l'impact des performances du Dark Rock Pro 2 mais rassurez-vous, le Dark Rock Pro 2 est bien devant et c'est remarquable.

Le Dark Rock Pro 2 n'est audible qu'à la fréquence de 3,8 GHz, avant on ne l'entend pas, le souffle du boîtier et de la carte graphique couvrant tout.



L'environnement système :

Voilà bien une valeur qui nous aura fait perdre du temps. Mais qui en fait se révèle juste. La disposition du bureau et de l'unité centrale a changé. Et donc l'ordinateur respire moins bien qu'avant. L'air brassé par le boîtier est moins renouvelé et dilué qu'avant, ce qui entraîne une élévation de la température système. La poussière n'est pas plus perturbante que les autres ventirads et la première tour joue le premier rôle de filtre. Il n'y a donc pas de soucis à ce niveau-là. Si nous avions encore les anciens ventirads nous constaterions un écart encore plus significatif. Notre conseil : faites attention ou vous disposez votre boîtier cela devient très important à partir du moment où vous allez faire un overcloking.



Conclusion :

Nous avions déjà été agréablement surpris lorsque le Dark Rock Pro C1 était sorti mais on restait quand même un peu sur notre faim. Mais Be Quiet!, comme peu de constructeurs le font, écoute ses clients et les critiques et nous gratifie du Dark Rock Pro 2. De nombreux reproches ou imperfections ont été corrigés ou améliorés. Tout d'abord la pâte thermique qui n'a rien à voir avec la précédente, elle est facile à étaler et à nettoyer (essuie-tout sans produit) et nous pensons qu'elle contribue également à la réussite du Dark Rock Pro 2. La finition nous semble aussi être un poil mieux que l'ancienne version.

Le ventilateur de 135mm contribue lui aussi à la performance, petit reproche à ce dernier, le cordon d'alimentation est un poil trop court à notre goût. Ceci étant, c'est un gros point fort pour les overclockers, car il apporte indéniablement un plus au niveau du refroidissement par rapport au Dark Rock Pro C1 !

Le système de fixation a été revu et se trouve être maintenant plus simple à mettre en place, nous conseillons d'ailleurs de le mettre en place une fois la carte mère dans le boîtier à la seule condition d'avoir une fenêtre donnant accès à l'arrière de cette dernière. La mise en place sera alors très simple.

Le look est toujours très beau dans un boîtier « Full Black » et pour un geek c'est important. Nous regrettons l'absence de monitoring lorsque les deux ventilateurs sont couplé avec le Y du 120mm mais nous ne voyons pas trop comment pallier ce problème sauf à les séparer.

Et que dire de ses performances, simplement qu'elles sont très bonnes, voire excellentes, en tout cas meilleures que la version précédente et dans le silence, mais comme tout système à un moment il faut faire un choix et lors de gros overclocking, il faut refroidir et donc augmenter le volume sonore. Mais rassurez-vous, le bruit produit n'est absolument pas gênant et en plus ce ne sera qu'en charge puisque au repos l'option Q-Fan fonctionne très bien.

Il faut aussi souligner que Be Quiet! fournit les adaptateurs pour un grand nombre de sockets que ce soit AMD en commançant par le vieux 754 ou Intel avec le S775 et pour finir avec le récent LGA 2011. Nous aurions d'ailleurs bien voulu tester le système de fixation pour le LGA 2011 car nous pensons qu'il aurait été adaptable à tout les sockets et là nous aurions atteind certainement la perfection. Peut être au Dark Rock Pro 3 ?

Finissons notre article sur le fait que nous sommes conquis par cette évolution du Dark Rock Pro C1 qu'est le Dark Rock Pro 2 et c'est avec regret que nous allons rendre ce très beau et performant ventirad.


Merci à Be Quiet! pour ce prêt, Merci à vous pour nous avoir lu jusqu'au bout et à bientôt.


C'est donc avec une joie certaine que nous attribuons notre médaille d'or.


Nous remercions be quiet!

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test

Pc-Boost.com attribue sa médaille d'or pour cet excellent produit !


Il vous est également possible de retrouver des informations sur ce ventirad sur le site de be quiet! en suivant ce lien.

be_quiet_dark_rock_pro_2_le_test



Informations


  • Auteur : hawk.75
  • Nombre d'affichages de cette page : 11121
  • Publié le : 05/07/2012 à 13h08

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires

jeannot61 Le 06/11/2012 à 22h32
Un très gros point positif pour les cartes mères équipées d'un processeur AMD : le flux d'air reste horizontal, c'est-à-dire que l'air est aspiré à droite pour être rejeté à gauche, tout comme sur mon Dark Rock Pro C1 ! :wink: