Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
Pseudo : Mot de passe :
S'enregistrer

Mais comment procédons-nous pour réaliser nos tests ?


Mais comment procédons-nous pour réaliser nos tests ?

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests


Intro : mais comment procédons-nous pour réaliser nos tests ?

Faire des tests de matériel est une chose, les réaliser avec le plus de pertinence possible en est une autre !
Nous réalisons des tests depuis des années, et toujours sur le même principe, et sans vouloir jeter la pierre à qui que ce soit, là où certains de nos confrères sont encore à la marge de ce qui devrait réellement se faire, bien que certains aient bien heureusement depuis revu leur façon de procéder.
Alors comment procédons-nous pour réaliser nos tests ? Sont-ils à la mesure de ce qui devrait être pour rester objectifs ?
Découvrez-le dans les lignes qui suivent...



Mais en gros, qu'est-ce qu'un test ?

Lorsqu'un constructeur nous envoie un sample (jargon dans le domaine, voulant encore dire un échantillon), c'est dans l'optique d'une part de faire la promotion de son produit, et donc de le faire connaître le plus largement possible, et d'autre part d'essayer de faire ressortir un maximum de points positifs pour le mettre en valeur. Bien entendu, rien n'exclut non plus que des points négatifs remontent également à la surface. Il est même déjà arrivé que des problèmes soient apparus sur des produits en tout début de fabrication (heureusement c'est rare !), et que le retour du ou des testeurs fasse de telle sorte que l'information remonte pour faire ensuite procéder à une modification en usine de la cause initiale du problème.

Nous dirons donc que le test a pour objectif principal la présentation et la mise en valeur d'un produit au grand public, et en second ou accessoirement, même par exemple dans le cas d'un test sous embargo, ou encore sous confidentialité, donc réalisé en amont de la présentation officielle du fabricant, de faire remonter les éventuels problèmes pour une possible rectification de dernière minute.

Bien entendu, nous verrons par la suite que la mise en place d'un test ne se fait pas n'importe comment, car elle peut conditionner ou orienter les résultats dans un sens ou dans l'autre, d'où une procédure qui doit respecter un maximum de critères qui rentrent logiquement en compte dans un fonctionnement normal chez le futur utilisateur du produit.



Et comment procéder pour réaliser un test le plus probant et représentatif possible ?

Prenons simplement le test d'un système de refroidissement, par exemple un ventirad pour processeur (radiateur surmontant le composant, dissipant ses calories, et refroidi par air pulsé avec un ventilateur). Bon nombre de tests sur la toile ont été effectués par le passé sur des bancs exposés à l'air libre chez plusieurs de nos confrères, et il était alors possible de voir les photos des beaux bancs avec le matériel fixé au-dessus, mais avec un refroidissement faussé, car l'air ambiant n'a presque pas d'inertie sur l'ensemble.

Dans ce cas précis, le pouvoir de refroidissement est énorme, mais pas conforme à la réalité, car connaissez vous beaucoup de personnes qui laissent leur configuration à l'air libre plutôt que de l'enfermer dans une tour ?

Pour notre part, les tests de ces ventirads ont toujours été effectués dans un environnement le plus proche possible de ce que le futur utilisateur aura chez lui, à savoir dans une tour ! Nous considérons, et à juste titre, que l'air circulant dans une tour prend une inertie de chauffe qui ne se retrouve pas lorsque le composant est refroidi à l'air libre.

Ainsi, en effectuant les tests sur une configuration à l'air libre, puis dans une tour, il est évident qu'à chaque fois une grosse différence de température se fait ressentir. Il faudrait donc toujours tester des solutions de refroidissement dans un environnement proche de la réalité, à savoir plus ou moins fermé mais quand même ventilé.

Voici ci-dessous des exemples de bancs de tests utilisés fréquemment par bon nombre de nos confrères :

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

Certaines sont d'ailleurs très jolies en plus d'être fonctionnelles, et nous-mêmes nous étions laissés séduire à un moment donné par un concept assez sympa, à savoir celui du Skeleton d'Antec, dont voici un exemple :

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

Mais un problème de taille se présente dans le cas de l'utilisation de ces différents types de bancs : l'air qui vient refroidir les composants provient de la pièce même où sont effectués les tests, et n'a que peu d'inertie par rapport à la chauffe des autres composants alentour ! Cela revient à dire que les composants sont alors très bien refroidis, trop bien même par rapport à une configuration plus classique à base de tour, généralement utilisée par la majorité des utilisateurs de PC !

La solution réside donc dans le fait d'utiliser une tour, plus à même de répondre à la réalité et la véracité de refroidissement qui se rapprochera le plus possible de ce que l'utilisateur final retrouvera comme fonctionnement et refroidissement ou dissipations de calories chez lui !

Il n'est d'ailleurs pas anodin de faire un rappel sur l'évolution des tours dans le temps, afin d'améliorer bien entendu les fonctionnalités, mais surtout aussi le refroidissement de l'ensemble ! Pour exemple, un célèbre fabricant de tours qui n'utilise que l'aluminium, bien meilleur conducteur thermique que l'acier généralement utilisé par la plupart des autres fabricants !


Un petit rappel sur l'optimisation du refroidissement d'une tour, avec différentes variantes...

Mais alors, quels types de bancs utilisons-nous ?

En fait, deux types de bancs sont utilisés, le plus ancien, sur une base de Skeleton d'Antec, et un plus récent sur base de HAF 932 de Cooler Master.
Mais les deux n'ont pas la même finalité !!!


Les tests d'alimentations, de cartes mères, de mémoires, ...

En fait, lorsqu’il s'agit par exemple de faire un test d'alimentation, ou de carte mère, là où le refroidissement n'a que peu d'influence directe sur les résultats finaux, c'est le Skeleton qui aura notre préférence. Ci dessous, un exemple lors du test de la Pure Power 700W CM de be quiet! :

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests


Les tests de composants où le refroidissement va avoir une importance non négligeable !

Cette fois-ci, ces tests sont basés sur des éléments très sensibles au refroidissement, et notamment lorsqu'ils sont enfermés dans une tour. Cette fois-ci, le Skeleton ne répond plus du tout aux critères initiaux, et c'est le HAF 932 qui prend la relève. Il répond parfaitement à la problématique de l'élément qui fonctionnera dans un environnement à volume fermé, le cas le plus représentatif et statistiquement le plus répandu chez l'utilisateur lambda, à savoir la tour !

Bien que ce boîtier soit très volumineux, il offre la possibilité de rester complètement passif, et simule relativement bien l'équivalent d'une tour avec un refroidissement basé sur un simple ventilateur d'extraction (d'ailleurs encore souvent matérialisé par celui de l'alimentation pour bon nombre de tours d'entrée de gamme).

Voici donc quelques photos de cette tour :

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

Ce HAF a d'origine trois ventilateurs de 230mm, un sur la face avant, en aspiration, un sur le côté, aussi en aspiration, et un en partie supérieure en extraction. L'ensemble est complété par un 140mm en extraction à l'arrière. Il peut fournir un superbe refroidissement, tout comme simuler une tour très classique, lorsque les ventilateurs sont arrêtés. Il offre donc de nombreuses possibilités et permet donc de jouer sur le comportement final du refroidissement des composants internes.

Ci-dessous, quelques exemples d'utilisation de ce HAF 932 pour divers tests, comme pour un refroidissement par air, un autre par eau, un test de carte graphique, ou encore d'une grosse alimentation, d'où un crossFireX de Radeon HD 5970 pour bien monter en charge !

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests


Comme vous avez pu le constater, il ne faut pas faire un test d'un composant demandant un refroidissement sur un banc de tests, auquel cas les températures mesurées seraient faussées, mais dans une tour pour bien reproduire les conditions réelles d'utilisation !


L'appareillage de mesure

Qui dit tests, dit mesures. À cet effet, certains appareils sont utilisés pour les tensions, les intensités, les puissances, les températures, et même le bruit ou le flux d'air ! C'est ainsi que certains appareils sont présentés ci-dessous, d'autres comme un oscilloscope ou une caméra thermique peuvent venir occasionnellement en renfort !

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

Chaque appareil est généralement utilisé pour une ou plusieurs fonctions précises. Ainsi, la liste est la suivante :
- un multimètre permettant différentes mesures dans différents calibres (tensions, intensités, températures, fréquences
- une pince ampèremétrique évitant de devoir couper les fils pour mesurer l'intensité (pratique par exemple pour les mesures sur les cartes graphiques ou en sortie des alimentations)
- un wattmètre permettant de mesurer la puissance à la prise (pratique pour les alimentations ou la consommation d'un PC)
- un sonomètre permettant de mesurer les sons et bruits avec différents calibres, et surtout enregistrer les limites maxi par exemple
- un thermomètre digital avec sonde rapportée, permettant d'aller mesurer une température dans une tour à un endroit précis
- un anémomètre permettant par exemple de mesurer le flux d'air provenant d'un ventilateur
Bon nombre de ces appareils permettent d'ailleurs aussi de mesurer des températures à différents points en même temps, ce qui peut être utile dans certaines situations (température de la pièce, température au dessus d'un élément, à la sortie d'un ventirad, ...
Accessoirement, une caméra thermique et un oscilloscope peuvent aider, c'est plus rare, mais utile.

Bien entendu, ce matériel est doublé, et il est possible à tout moment d'aller récupérer un deuxième multimètre, ou une deuxième pince ampèremétrique pour compléter un test.

À côté de tout ceci, il est bien entendu utile d'avoir une petite panoplie de matériels supplémentaires, comme la deuxième configuration de tests, plusieurs cartes graphiques, plusieurs alimentations, un jeu de barrettes de ram, plusieurs processeurs, idem pour les cartes mères, en fait, nous nous équipons au fur et à mesure (il n'est pas insignifiant de rappeler que notre site ne fonctionne qu'avec des bénévoles, et que les faibles revenus engrangés servent à l'hébergement du site, et éventuellement à l'achat de matériel lorsque l'occasion se présente !).



Et la partie logicielle dans tout ceci ?
Là encore, point s'en faut, puisque certains logiciels nous permettent soit de faire chauffer le matériel, soit d'apporter un complément de mesures pour étayer les tests.
Au titre des logiciels de benchs et de chauffe

Nous utilisons bien entendu certains logiciels bien connus, comme :
- Prime95
- OCCT
- 3DMark
- Unigine Heaven (DX11)
- AquaMark (DX9)
- Furmark (Open GL)
- ...
Certains jeux peuvent aussi venir compléter la panoplie, comme Dirt 3, ...

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests


Retrouvez un exemple de test de carte graphique
Au titre des logiciels de mesure

Certains des logiciels énumérés dans le point précédent nous aident également pour les mesures, notamment OCCT, GPU-Z, CPU-Z, Sandra, qui permettent de récupérer des données ou encore des courbes de tensions, ou encore des courbes de chauffe, des outils bien utiles à bien des égards !

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests

Ci-dessous quelques exemples de courbes relevées avec OCCT :

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests


Retrouvez un exemple de test de ventirad

Conclusion

Comme vous avez pu le comprendre, tester du matériel n'est pas anodin, d'autant que tester un ventirad ou une carte graphique à l'air libre sur un banc et tester le même matériel dans une tour n'est pas du tout la même chose !
Dans une tour, une carte graphique ou un ventirad vont vite prendre la température, et c'est ce que nous avons voulu reproduire en faisant nos tests. Ils ne sont peut-être pas aussi poussés que certains que vous pourrez retrouver sur d'autres sites, cependant nos bénévoles font ce qu'ils peuvent pour vous satisfaire !



EDITION du 11 mars 2017 :

La configuration de tests du Skeleton a enfin pris place dans un boîtier pour parfaire et affiner les résultats, c'est le Pure Base 600 Window qui lui sert dorénavant de nouvelle demeure !
Le Skeleton va enfin prendre une retraite méritée !

mais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_testsmais_comment_procn_dons_nous_pour_rn_aliser_nos_tests


Informations


  • Auteur : jeannot61
  • Nombre d'affichages de cette page : 74919
  • Publié le : 25/02/2017 à 12h22

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires

AaAa² Le 18/03/2017 à 19h57
:wink: