Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
Pseudo : Mot de passe :
S'enregistrer

Le refroidissement


L’overclocking, qu’est-ce, pourquoi et comment ?

Le refroidissement

Là encore, c’est un point à ne pas négliger et à soigner particulièrement ! Meilleur sera le refroidissement et meilleures seront les chances de parvenir à un bon overclocking ! Des différences flagrantes existent au sein du matériel que l’on peut trouver : mini tours, moyennes tours, grandes tours, en plexi, en tôle, en alu, avec possibilité ou non d’y ajouter des ventilos, avec la disposition interne plus ou moins heureuse…
Ensuite aussi, pour nos chères puces à refroidir (processeur, processeur de carte graphique, chipset…), il existe également une multitude de possibilités différentes.
Le principe de base pour la tour est de privilégier un meilleur refroidissement possible avec de préférence la provocation d’un flux d’air du bas en haut et de l’avant vers l’arrière. En effet, « ça chauffe la dedans ! », et comme la chaleur a une tendance normale à se diriger vers le haut, on augmente cette propriété physique pour évacuer plus facilement les calories.

l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176



La circulation de l’air dans la tour et les échanges thermiques.

Il existe le refroidissement passif, le refroidissement par air « aircooling », ou le refroidissement par liquide « watercooling ». Le premier offre l’avantage du silence parfait mais du moins bon refroidissement en termes de performances par rapport à sa taille. Le deuxième offre l’avantage d’être en général peu onéreux, mais l’inconvénient du bruit (du simple souffle à l’impression d’être à côté d’un réacteur d’avion) et du refroidissement aux performances moyennes dans la plupart des cas. Le dernier, c’est le must tant au niveau du bruit (presque inaudible) qu’au niveau des performances, mais le plus onéreux. C’est ce type de refroidissement que l’on risque de rencontrer de plus en plus souvent dans les configurations à l’avenir (rappelez-vous que montée en puissance est synonyme de chaleur à évacuer !).
La photo ci-dessus vous montre par exemple ma tour en « aircooling », avec les différents ventilateurs limités en rotation pour étouffer le bruit du souffle, le ventirad super performant du processeur qui ne demande qu’à chauffer avec ce que je lui demande de faire !
Le flux d’air passe alors de l’avant et en bas de la tour (aérations), puis est dirigé par un ventilo orienté vers le haut et également sur la carte graphique, puis remonte vers le ventirad du processeur, mais également vers le ventirad du chipset, puis vers l’alimentation et le ventilateur au dessus de l’alimentation tout en haut et à l’arrière. L’ensemble est aéré, accessible facilement et facilite la circulation de l’air même au niveau des nappes IDE rondes (pour éviter encore une fois le ralentissement et la meilleure circulation de l’air).
Dans le cas d’un refroidissement par air, préférez de gros ventilos qui tourneront lentement mais dans un certain silence, plutôt que des ventilos de plus petits diamètres qui tourneront plus vite pour brasser autant d’air que les gros, mais qui vont faire un bruit d’enfer. Dans ce dernier cas par exemple, je peux citer le ventilo d’origine de ma carte graphique qui fait plus de bruit à lui tout seul que l’ensemble des autres ventilos !

l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176

La tour vue du côté gauche et trois quarts avant avec un ventilo de 80mm qui aspire de l’air frais de l’extérieur et le dirige directement vers le centre de la carte mère (et accessoirement sur la carte graphique)

l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176

L’arrière de la tour, puis le capot enlevé où l’on peut voir la disposition de chaque élément. Notez que les disques durs sont montés dans la partie supérieure, ce qui évite de transmettre leur chaleur à la carte mère.

l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176

Le ventilateur d’extraction à l’arrière de la tour et à droite, le ventilateur qui pousse le flux d’air frais venant d’en bas vers la carte graphique et plus haut.

l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176

Les différents ventirads du processeur et du chipset, et à droite, celui qui fait le plus de bruit, celui de la carte graphique !

l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176l_a_overclocking_qu_a_est_ce_pourquoi_et_comment/176

A gauche, un montage avec résistance pour limiter le bruit par baisse de la tension avec une résistance de puissance, et à droite, l’interrupteur « Turbo » du centre (Del orange) permettant d’ajuster un autre régime de rotation pour ces ventilateurs.



La mémoire, coéf/FSB et l'alimentationLes autres périphériques, les risques, remerciements

Informations


  • Auteur : jeannot61
  • Nombre d'affichages de cette page : 2089
  • Publié le : 15/10/2004 à 13h08

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires