Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
Pseudo : Mot de passe :
S'enregistrer

Les tests


Test de l'amimentation Be Quiet Dark Power Pro 750W P8

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144


Les tests

Voici arrivée l’heure des tests. Pour que ces derniers soient objectifs, la nouvelle Dark Power Pro P8 750W a été confrontée à l’ancienne Dark Power Pro P7 de 850W de la configuration de test. Cette dernière représentait déjà une alimentation de choix pour qui voulait de la puissance, de la stabilité dans les tensions et du silence.

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144

Voici donc le comparatif visuel de ces dernières :

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144

La nouvelle est plus longue de 20mm que l’ancienne, ce qui n’est pas rien. Au niveau de l’esthétique, elle reprend le standard lancé avec la série Straight Power, avec son châssis gris anthracite, sa grille avec ses barreaux métalliques parallèles et son ventilateur Silent Wings de 120mm. La connectique par contre est nouvelle : finis les connecteurs de différentes couleurs et bonjour le noir. Ceci étant, il n’est nul besoin de s’inquiéter, car chaque câble y trouvera sa place, sans risque de se retrouver dans un connecteur qui ne lui est pas destiné. Au niveau du câble d’alimentation, la P8 est enfin équipée d’une connectique traditionnelle qui rompt avec celle plus grosse et non standardisée en France des DPP précédentes (P7). La grille est quant à elle aussi en nid d’abeilles, lui conférant une surface d’évacuation de l’air chaud conséquente et une bonne circulation interne de l’air.

Les tests ont été effectués en comparant les deux alimentations sur la configuration de test, équipée d’un Phenom II 940 d’abord à sa fréquence minimale de 800MHz sous 1,0V, puis d’origine de 3,0GHz sous 1.35V, puis à 3,6GHz sous 1.55V pour augmenter la consommation. Le CrossFire de Radeon 4870 est utilisé aux fréquences d’origine, mais également aux fréquences minimum pour faire baisser la consommation et simuler une configuration somme toute normale avec une seule carte graphique. Ainsi, l’étendue des consommations relevées correspond à une plage d’environ 20% à presque 80% de la puissance restituée, ce qui permet de se faire une idée assez concrète du rendement de l’une par rapport à l’autre. Les logiciels utilisés sont 3DMark Vantage dans ses différents tests et OCCT 3.1.0 dans la configuration Power Supply sous des cycles de 10 minutes, ce qui suffit amplement pour mesurer les puissances absorbées à la prise et comparer les différentes courbes de tensions.

Les résultats sont donc les suivants :


  • OCCT à 3,0GHz et les courbes 3,3V : à gauche la configuration équipée de l’ancienne P7, à droite celle avec la nouvelle P8

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144


  • OCCT à 3,6GHz et les courbes 3,3V : à gauche la configuration équipée de l’ancienne P7, à droite celle avec la nouvelle P8

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144

Dans ces deux tests, la courbe du 3,3V pour la P8 est légèrement en dessous de la valeur nominale mais toujours dans la norme. La chute de tension est par contre bien inférieure à celle de la P7, ce qui est très positif.


  • OCCT à 3,0GHz et les courbes 5V : à gauche la configuration équipée de l’ancienne P7, à droite celle avec la nouvelle P8

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144


  • OCCT à 3,6GHz et les courbes 5V : à gauche la configuration équipée de l’ancienne P7, à droite celle avec la nouvelle P8

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144

Dans ces deux tests, la courbe du 5V pour la P8 est cette fois-ci bien centrée sur la valeur nominale. Encore une fois, la chute de tension est encore bien inférieure à celle de la P7, ce qui est aussi très positif.

En ce qui concerne les courbes du 12V, la carte mère ne permet de les afficher, certainement suite à une incompatibilité d’OCCT avec cette dernière. Les mesures proviennent alors d’un voltmètre branché directement sur une des lignes 12V. Néanmoins, alors que la P7 perdait environ 0.2V dans ces tests, la P8 affichait une stabilité à toute épreuve. Un bon point pour cette nouvelle révision. Un autre point positif : les tests ont été effectués avec la fonction overclocking enclenchée puis désactivée. À aucun moment une quelconque différence ne s’est fait ressentir, mais certainement liée au fait qu’aucun des rails 12V ne devait être saturé à ce moment précis. Une charge de 100% aurait certainement été alors préférable pour mettre en évidence la fonction permettant de relier tous les rails 12V en mono rail.

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144

Il est néanmoins à noter que lorsque cette fonction est activée, un petit déclic est alors entendu au démarrage de l’alimentation, mais également à son extinction, chose qui ne se produit alors pas lorsqu’elle est désactivée. Pour pousser encore plus loin les investigations, cette fonction a été activée et désactivée pendant un test, histoire de voir si un problème quelconque pouvait surgir. Même si dans la notice, il est conseillé de le faire lorsque l’alimentation est éteinte, il fallait vérifier si une action accidentelle sur cet interrupteur ne risquait pas de détruire les circuits internes de l’alimentation. Il n’en est rien, et même s’il est possible d’entendre de petits déclics lors d’actions sur cet interrupteur, aucun problème ou dégât n’ont été recensés.

Pour ce qui est des consommations relevées, les voici. À gauche, les consommations sous forme de barres, à droite sous forme de courbes :

be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144be_quiet_dark_power_pro_750w_p8/144

La différence minimum entre les différentes valeurs est de 12W, la maximale de 25W, la moyenne se situant plutôt vers les 15W. Et 15W, cela représente par exemple la consommation de deux disques durs SATA sur une configuration, ou encore celle d’un graveur, ce qui n’est pas négligeable…

Cette baisse de consommation montre néanmoins bien le meilleur rendement de la P8 par rapport à la P7. Sachant que cette dernière était déjà bien classée, le gain apporté par la P8, même s’il ne semble pas énorme est tout de même considérable car il est véritablement étendu sur une plage très large de charge utile pour cette alimentation. Comme en plus, les variations de tensions sont moindres et mieux gérées, c’est un constat positif.



Déballage et présentationEt à l'intérieur ?

Informations


  • Auteur : jeannot61
  • Nombre d'affichages de cette page : 1420
  • Publié le : 21/03/2010 à 13h08

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires