Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
S'enregistrer Se connecter pour profiter des fonctionnalités du site

Les tests


Be Quiet Dark Power Pro P10 1200W : le test

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/107


Les logiciels utilisés pour faire chauffer la configuration.

Faire chauffer une configuration peut parfois être assez compliqué, car tous les logiciels ne se valent pas pour autant. Ceci étant, deux sont à retenir en priorité, car donnant des valeurs relativement stables, à savoir d’une part OCCT dans sa version 4.3.1, et d’autre part FurMark 1.10.1. Ils ont en commun de mettre à mal la configuration, et en premier lieu l’alimentation qui fournit l’énergie électrique nécessaire au bon fonctionnement de l’ensemble. Ceci étant, c’est dans ce cas uniquement FurMark, le plus agressif et le plus énergivore, qui a été retenu pour mettre à mal cette alimentation et vérifier d’une part sa stabilité, et d’autre part aussi les éventuelles variations sur les différentes tensions de 3.3V, 5V et 12V.

À ce sujet d’ailleurs, il n’est jamais trop tard de rappeler que bien que de nombreux acquéreurs de configurations lésinent trop souvent sur le prix d’une alimentation, que c’est cette dernière qui est certainement l’élément le plus important de la configuration, car elle doit être à même de pouvoir délivrer la puissance nécessaire pour le bon fonctionnement de l’ensemble. Sans cette condition sine qua non, il existe de très gros risques que la configuration ne soit endommagée irrémédiablement par manque de courant aux différents éléments cruciaux comme le processeur, la carte graphique, la carte mère, …

Il est donc important de rappeler que les tests qui sont faits avec les conditions qui vont suivre mettent à mal le matériel et sont déconseillées d’être reproduites si l’alimentation possédée n’est pas du niveau requis tant en termes de qualité que de puissance !



La série de tests.

Comme rappelé précédemment, c’est FurMark qui est utilisé, à un détail près que pour essayer d’embrasser la plus large plage possible au niveau de différentes consommations, c’est d’abord avec une seule des deux Radeon HD 5970 que les tests seront effectués. Les GPUs vont donc passer progressivement de 725MHz sous 1.05V à 950MHz sous 1.3V, en passant bien évidemment par des valeurs intermédiaires. La mémoire DDR5 quant à elle, passera de 1000MHz (4000MHz effectifs) à 1200MHz (4800MHz effectifs). Ensuite, et pour approcher au plus près du maximum, ce sont les deux Radeon HD 5970 qui seront mises à contribution, de la même manière qu’avec une seule, avec bien entendu également un overclocking somme toute assez moyen du Phenom II X6 à 4.2GHz sous 1.45V au lieu des 3.2GHz de base, sous 1.25V.

Afin de pouvoir aussi relever des valeurs dans la partie inférieure des consommations, ces dernières seront prises avec le bureau seul de Windows, et ce en économie d’énergie à 0.8GHz, en usage normal à 3.2GHz et en performances élevées, toujours à 3.2GHz.

Les consommations seront toutes mesurées à la prise, en appliquant ensuite un correctif en fonction de la plage de puissance, à savoir les rendements suivants :


  • Rendement de 92% à 230V, avec 20% de charge : pour 240W restitués en sortie d’alimentation, 260.9W consommés réellement à la prise
  • Rendement de 93% à 230V, avec 50% de charge : pour 600W restitués en sortie d’alimentation, 645.2W consommés réellement à la prise
  • Rendement de 91% à 230V, avec 100% de charge : pour 1200W restitués en sortie d’alimentation, 1318.7W consommés réellement à la prise.

Pour arriver à différentes puissances d’environ 240W et 600W, une première série de tests a été effectuée initialement avec une Dark Power Pro P9 de 850W. Pour la puissance maximale, c’est ensuite en tâtonnant et en jouant avec les différentes fréquences du processeur et des cartes graphiques, ainsi que les Vcore et VGPU que cette dernière a presque été atteinte. Il est néanmoins à noter que pour cette alimentation, bien que la puissance maximale est donnée pour 1200W restitués, il est possible lors d’un très bref moment (20ms) de pouvoir monter jusqu’à 1300W.

Pour rappel, une courbe est donnée, expliquant les charges croisées. Ces charges sont données pour la puissance théorique maximale, en tenant compte des différentes puissances sur le 12V, mais également sur le 3,3V et 5V combinés.

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/107

Et voici les charges appliquées ainsi que les différents rendements :

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/107

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/107

De 148W à 1265W, ce qui représente des valeurs approximatives de 133W et 1151W restitués !

Les tensions quant à elles ne varient que très peu, tout comme sur la petite sœur de 550W, à savoir de maximum 0,05V sur le 12V à partir de puissances restituées de 1000W et plus, sinon cette valeur reste cantonnée à un maximum de 0,03V. Un point est à souligner, qui est que cette variation se fait par le haut et non par le bas, c’est-à-dire qu’il y a une légère augmentation de la tension et non une diminution de cette dernière, et ce entre la valeur de puissance minimum appliquée, et celle de la puissance maximale !

C’était le point à corriger des générations précédentes des Dark Power Pro, où il n’était pas rare de voir la tension du 12V en particulier, se retrouver avec une variation de - 0,1V ! Le problème est résolu dorénavant, et encore une fois, chapeau be quiet!



Et le bruit dans tout ça ?

En fait, avec ce type de puissance, le bruit émis par la configuration est généralement bien plus important que celui émis par l'alimentation. Ceci étant, avec des puissances de l'ordre de 200W à plus de 600W, il était impossible de dire que l'alimentation émettait un quelconque bruit. Ensuite, et progressivement, le ventilateur commençait à tourner un peu plus vite. Par contre, nul besoin de dire qu'avec les différents composants qui étaient mis à rude épreuve, il était alors impossible de faire un relevé de la pression sonore provenant de l'alimentation. Il est néanmoins possible de dire qu'elle reste très silencieuse au regard du reste de la configuration !

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/107

Il faut d'ailleurs dire que la gestion des ventilateurs externes fait des merveilles, puisque ces derniers augmentent en vitesse en fonction de la charge de l'alimentation, et restent ainsi très silencieux tout en restant efficaces. Ainsi, tout en permettant une gestion intelligente des ventilateurs, les températures de la configuration restent somme toute assez convenables, mais il est néanmoins à noter que la tour servant aux tests est tout de même équipée de pas moins de trois ventilateurs de 230mm et d'un ventilateur de 140mm. Bien que les ventilateurs de 230mm soient assez conséquents, il est à noter que leur démarrage n'a en aucun cas posé de problème, et que leur gestion a été un jeu d'enfant pour cette alimentation !



Et les températures ?

Bien que l'ensemble de la configuration a bien chauffé pendant les différents tests (Mais pourquoi les avoir faits en plein été ? Car en plein hiver, ça aurait été plus profitable, la pièce aurait été chauffée sans avoir recours aux radiateurs !^^), l'alimentation n'a pas réellement chauffé comme le reste (Il valait mieux ne pas mettre les mains sur les cartes graphiques à ce moment-là !), et est restée somme toute relativement fraiche au regard du reste. Là encore, il a été difficile de faire une mesure, car cette dernière aurait été directement influencée par la chaleur dégagée par tous les autres composants, mais une valeur approximative de 40°C au maximum est assez justifiée !





be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/107



Le montage dans la configuration de testsLa conclusion

Informations


  • Auteur : jeannot61
  • Nombre d'affichages de cette page : 2435
  • Publié le : 19/07/2012 à 15h42

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires