Pc-Boost.com : le site de l'actualité informatique, de l'overclocking et de l'optimisation hardware !
Pseudo : Mot de passe :
S'enregistrer

Présentation de l'alimentation


Be Quiet Dark Power Pro P10 1200W : le test

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104


Présentation

Maintenant passons à la présentation de l'alimentation.

La boîte est comme d’habitude très belle et reprend la présentation noire habituelle. À l’intérieur, l’alimentation est très bien protégée, comme toujours d’ailleurs, mais nous y reviendrons. Voici le déballage…

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104



Quelques données…

Afin de se rendre compte de la taille et du poids de l’alimentation, voici quelques données :


  • dimensions L x l x h : 195mm x 150mm x 88mm
  • poids : 2,415Kg
  • coloris : noir


Quelques photos de la bête :

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Voici par exemple la comparaison avec la Dark Rock Pro P10 de 550W (en haut la 550W, en bas la 1200W) :

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Elle est à peine plus grande, et en comparaison à une P9 de 850W, elle est plus petite, environ 5mm de moins, ce qui n'est pas mal du tout pour une telle puissance !



Quelques certifications :

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104




Les nouveautés et améliorations.

Au titre des nouveautés, et comme expliqué dans le test de la P10 550W que vous pouvez retrouver ici, certains points ont été revus. Lors du déballage de l’alimentation, les câbles et accessoires sont rangés dans une seule et unique boîte, et plus comme auparavant, dans plusieurs. La fameuse mousse noire chère à be quiet! est toujours d’actualité, permettant une protection optimale de l’alimentation lors de son transport. D’ailleurs, au risque de se répéter, et à ce sujet, rien à redire, toutes les alimentations reçues jusqu’à aujourd’hui pour tests ont toujours été exemptes de problèmes liés au transport.

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Trois câbles PCI-Express en 2 X 6+2-Pin, et un quatrième incluant en plus encore un PCI-Express 6-Pin

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Toute la panoplie des câbles du type Molex, Sata et lecteur de disquette, même si ce dernier a normalement disparu des configurations actuelles !

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Les différents câbles pour l'alimentation de la carte mère, en P4, P8 P4 X 2 ou même Molex !

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Le bundle incluant les différentes vis, l'équerre PCI avec l'interrupteur pour passer du mode multi rails en mono rail pour les grosses configurations ou l'overclocking. À noter également une clé d'overclocking qui remplace l'équerre pour les utilisateurs voulant rester à demeure en mono rail.

Avec les câbles destinés aux ventilateurs externes, plusieurs scratchs, au nombre de dix, viennent aider l’utilisateur à ranger plus proprement l’intérieur de la tour, remplaçant les habituels colliers en plastique non réutilisables, mais ces derniers subsistent néanmoins en complément dans ce bundle. Encore une très bonne idée de be quiet!

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Côté gestion des câbles, une nouvelle disposition a été adoptée. De plus, la sortie de l’ensemble alimentation carte-mère en 24-Pin est cette fois-ci agrémentée comme pour la 550W d’un joint en caoutchouc au lieu de la rotule plastique, permettant ainsi l’orientation de l’ensemble gainé des câbles dans une multitude de directions contrairement à la rotule qui ne permettait cette orientation que sur un seul axe.

Au titre des améliorations, plusieurs circuits électroniques ont été revus et corrigés. Au titre de ces dernières, peuvent être citées l’association de plusieurs techniques telles que le Full Bridge sur les modèles 750W, 850W, 1000W et 1200W (Half Bridge pour les 550W et 650W), le redresseur synchrone (SR) et la technologie DC/DC, permettent à l’alimentation d’offrir un courant et un signal de sortie épurés de tout parasite et évitent du coup un maximum de pertes de puissance. De même, ces technologies permettent de mieux filtrer les différentes tensions, et de ne pas retransmettre certaines fréquences parasites issues parfois de cartes graphiques puissantes aux autres composants.

Afin de mieux comprendre certaines des améliorations apportées à cette nouvelle mouture, voici quelques illustrations intéressantes. Ces dernières permettent de mieux comprendre la technologie employée face à celle plus traditionnelle existant généralement au sein des alimentations.

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Ci-dessous par exemple, à gauche le circuit traditionnel, et à droite, le nouveau circuit pour la P10…

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

…et certaines technologies permettant la suppression de fréquences parasites et améliorant encore la concordance entre les courbes de tension et d’intensité, évitant certaines pertes de puissance inévitables en temps normal.

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Enfin, et comme d’habitude, ce sont des composants choisis parmi les meilleurs (condensateurs, MOFSETs, ponts de diodes, transistors, …) qui contribuent également à la qualité de l’ensemble, mais également la fiabilité des alimentations de la marque.

Au niveau des PCI-Express, ce sont maintenant des câbles de 2 x 8 (6 + 2-Pin) qui sont proposés d’office au lieu des 6-Pin et 6 + 2-Pin des versions précédentes. Il sera donc possible d’y brancher une multitude de cartes graphiques, quelle que soient les configurations de branchement, à condition bien sûr de rester dans la fourchette de puissance disponible en sortie de l’alimentation. À ce sujet d’ailleurs, un câble supplémentaire PCI-Express 6-Pin est d’ailleurs intégré à deux autres câbles 6 + 2-Pin, permettant par exemple de brancher une carte spécifique pour un calcul PhysX, ou encore d’alimenter certaines cartes-mère spécifiques avec un chipset graphique puissant intégré.

Un point important existant déjà sur les versions précédentes, mais qui est toujours bon à rappeler, c’est celui de la clé d’overclocking, ou à défaut l’équerre PCI métallique qui supporte l’interrupteur et la petite Del rouge qui s’allume lorsque la fonction est activée, et qui permet de transformer le multi-rails 12V en vrai monorail.

À titre informatif, si l'interrupteur est actionné alors que l'alimentation est déjà démarrée, il n'y aura aucun changement immédiat. Il faudra alors attendre un redémarrage de l'alimentation pour que l'état désiré soit alors actif !

Pour rappel, cette fonction permet de coupler tous les rails 12V en un seul, et donc de ne plus être limité par l’intensité maximale déterminée par chaque rail, et de pouvoir bénéficier d’une puissance pouvant aller jusqu’au maximum, à savoir dans le cas de cette alimentation, jusqu’à 1188W !

En gros, au lieu de pouvoir bénéficier de 35A maximum sur les deux premiers rails et de 45A maximum sur les deux derniers, l’utilisation de cette clé d’overclocking permet de pouvoir monter jusqu’à 99A combinés, et donc une puissance maximale de 1188W sur n’importe quel rail 12V, même si ce cas se rencontrera très rarement ! Du coup, il est possible par exemple de disposer d'une intensité de 60A sur un de ces rails, alors qu’en multi-rails, cette dernière serait limitée à 35A ou 45A selon le branchement !

Ainsi, cette fonctionnalité qui permet de basculer de quatre rails 12V indépendants vers un seul rail massif, permet une performance optimale lors d’une utilisation intensive, comme pour les jeux les plus gourmands et l’overclocking.

Pour terminer, la gestion des ventilateurs qui se fait encore et toujours par l'intermédiaire de quatre câbles présentant chacun une fiche Molex et une fiche 3-Pin, permettant ainsi de pouvoir piloter jusqu'à quatre ventilateurs en Molex ou en 3-Pin. Il est à noter d'une part qu'il ne faut brancher qu'un seul ventilateur par câble, donc n'utiliser que la fiche Molex ou la 3-Pin et non les deux à la fois sur la même sortie, et d'autre part, que la gestion de ces derniers est améliorée par rapport aux versions précédentes, puisque l'impulstion électrique donnée pour le démarrage de ces derniers est un peu plus conséquente et permet alors plus facilement le démarrage des ventilateurs les plus gros. De plus, cette gestion est désormais différente de celle qui se faisait avec les versions précédentes, puisqu'elle permet de donner une tension légèrement supérieure aux ventilateurs externes que celle qui est donnée au SilentWing de l'alimentation.

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

En ce qui concerne le rendement de cette 1200W, ce dernier se gratifie d’une certification 80 Plus Gold, à savoir :


  • Rendement de 92% à 230V, avec 20% de charge
  • Rendement de 93% à 230V, avec 50% de charge
  • Rendement de 91% à 230V, avec 100% de charge

Pour la compatibilité et certification des cartes graphiques :


  • Multi-GPU
  • Certification NVIDIA SLI readyTM
  • Certification NVIDIA Hybrid
  • Certification AMD CrossFireX

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Pour le refroidissement, il est confié comme d’habitude à un SilentWigs de 135mm, alliant performance et silence. Pour la mesure du bruit, il a été difficile de réellement la faire, tant ce ventilateur est silencieux, et même avec l’oreille collée à la grille arrière, il est presque impossible d’entendre quelque chose ! Il n’y a que dans les grandes puissances, où ce dernier peut s’entendre très légèrement, mais comme le reste de la configuration masque indéniablement le bruit de l’alimentation, c’est dire qu’il y a peu de risques qu’il puisse déranger !

Si la pression sonore augmente dans les grandes puissances, c'est certainement dû au plastique transparent d'isolation qui recouvre en partie le dessous du ventilateur et provoque alors ces fluctuations d'air, car à la base, le SilentWing est un ventilateur très silencieux !

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

Enfin, et pour finir ce volet, l’alimentation présente à ses extrémités des tampons en caoutchouc permettant d’absorber les vibrations éventuelles qui pourraient alors se répercuter dans le boîtier, ce qui serait une chose préjudiciable au silence. Encore une fois, bien vu be quiet!

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104

be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104





be_quiet_dark_power_pro_p10_1200w_le_test/104





Be Quiet Dark Power Pro P10 1200W : le testLes entrailles de la bête

Informations


  • Auteur : jeannot61
  • Nombre d'affichages de cette page : 3380
  • Publié le : 19/07/2012 à 15h42

Poster votre commentaire

Vous devez être enregistré et connecté sur Pc-Boost pour poster un commentaire.

Vous pouvez tout de même poster via Facebook.

Vos commentaires